astuce

astuce [ astys ] n. f.
• 1260; lat. astutia
1Vieilli Adresse à tromper son prochain en vue de lui nuire ou d'en tirer quelque avantage. finesse, malice , rouerie, ruse. « L'astuce est une finesse pratique dans le mal, mais en petit » (Marmontel).
2Une astuce. Vx Moyen qu'on ourdit pour tromper. Des astuces de guerre.
Mod. (sans idée défavorable) Petite invention qui suppose de l'ingéniosité. artifice, ficelle, finesse, gimmick, 1. truc. Les astuces du métier. « Un couloir où diverses astuces combinées rendaient toute avance impossible » (Queneau).
3Fam. Plaisanterie. Il fait des astuces.
4L'astuce. Qualité d'une personne ingénieuse et inventive. Elle est pleine d'astuce. Il manque d'astuce.

astuce nom féminin (latin astutia) Manière habile d'agir, de parvenir à ses fins, de se tirer de difficulté, etc. : Ce garçon est plein d'astuce. Familier. Trouvaille, invention pratique et ingénieuse ; truc : Une astuce pour économiser de l'essence. Familier. Plaisanterie, jeu de mots : Faire des astuces.astuce (synonymes) nom féminin (latin astutia) Manière habile d'agir, de parvenir à ses fins, de se...
Synonymes :
- malignité
- roublardise (familier)
Contraires :
- ingénuité
- loyauté
- naïveté
- simplicité
- sincérité
Familier. Trouvaille, invention pratique et ingénieuse ; truc
Synonymes :
- ficelle (familier)
- truc (familier)
Familier. Plaisanterie, jeu de mots
Synonymes :
- bon mot

astuce
n. f.
d1./d Esprit d'ingéniosité. Il a montré beaucoup d'astuce.
d2./d Procédé ingénieux. Multiplier les astuces pour atteindre son but.
d3./d Trait d'esprit, jeu de mots. Faire des astuces.

⇒ASTUCE, subst. fém.
A.— Dans un sens défavorable.
1. Vieilli. Finesse d'esprit, habileté... Synon. fourberie, machiavélisme, mauvaise foi, perfidie, rouerie. Anton. naïveté :
1. Tant d'hypocrisie, d'astuce, d'impostures, de trahisons, me remplissaient de mépris pour un tribunal qui avait de pareils hommes à sa tête; je formai le dessein d'éclairer de près sa conduite, de dévoiler ses iniquités, de le couvrir d'opprobre, de faire sentir la nécessité urgente de le supprimer; et je n'attendis plus qu'une occasion favorable.
MARAT, Les Pamphlets, Appel à la Nation, 1790, p. 137.
2. Je crois naturellement, sans effort, à l'honneur, à la franchise, au dévouement, à la loyauté, à tous les grands et beaux instincts de l'âme. Eh bien, quoique à cette heure encore mon cœur indigné s'efforce de douter que la ruse, l'astuce et la duplicité puissent être poussées si loin, je ne crois pas, Madame, à votre sincérité.
SANDEAU, Mlle de la Seiglière, 1848, p. 131.
SYNT. Astuce criminelle, diabolique; basse, fantastique, incroyable astuce; l'- d'un trafiquant marron; être un monstre d'-; déjouer l'- de qqn; redoubler d'astuce.
Rem. Ce sens est le seul enregistré ds les dict. du XIXe s. et ds Ac. 1932.
2. Ruse, tour adroit qui tend à tromper. Les astuces des tours de cartes, des tours de main :
3. Il faut renoncer à décrire ici toutes les variétés du jeu de dés, toutes les ruses, les astuces, les tricheries auxquelles elles prêtaient.
FARAL, La Vie quotidienne au temps de st Louis, 1942, p. 207.
B.— Dans un sens favorable ou neutre. Adresse déployée pour échapper à des circonstances difficiles. Synon. finesse, subtilité :
4. ... sa physionomie, malgré cette extrême jeunesse, semblait révéler une haute énergie, une astuce merveilleuse, une audace à toute épreuve et une de ces intelligences d'élite qui se révèlent à de certaines heures par des traits de génie.
PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 2, Le Club des valets de cœur, 1859, p. 31.
♦ [En parlant d'animaux] :
5. ... la difficulté de la battue de perdreaux gris, dès qu'elle est renouvelée sur un même terroir au cours d'une même saison, réside dans l'astuce des oiseaux, qui, avertis par les hécatombes précédentes, n'hésiteront pas à changer leurs habitudes pour se mettre à l'abri du danger; ...
F. VIDRON, La Chasse en plaine et au bois, 1945, p. 26.
P. ext., fam. :
6. On dit : avec astuce pour « avec ingéniosité », et aussi : dire une astuce, faire une astuce, où astuce désigne « quelque chose d'ingénieux. »
M. COHEN, Le Lang. de l'École polytechnique, 1908, p. 187.
Rem. On rencontre ds la docum. le dér. astucier, verbe intrans. (1801, S. MERCIER, Néologie, t. 1, p. 56; dés. -er, avec anal. d'apr. les verbes en -ier). User d'astuce.
PRONONC. :[astys]. Astucier. Seule transcr. ds LAND. 1834 : ace-tu-cié.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. a) 1267-68 « finesse, nature judicieuse (en bonne part) » (BRUNET LATIN, Trésor, éd. Chabaille 298 ds T.-L. : Par intellect nos vient solerte et astuce ... astuce est touzjors ... proposement, et quant li proposemens est bons, proprement lors est li apelés astuce, mais quant il est malvais, lors est il apelez malice); b) « id. (neutre) » (ID., Ibid., II, I, XXXIX ds GDF. Compl. : astuce est diverse de prudence, a ce que prudence est solement entor les bones euvres; mais astuce est entor les bones et les mauvaises) — XVIe s. ds HUG.; 2. 1370 « adresse malfaisante » (ORESME, Ethique, 188 ds LITTRÉ : Et doncques se l'entention est malvese, tele puissance est appellée astuce ou malicieuseté); 3. XVIe s. « moyen qu'on ourdit pour tromper » (BRANTÔME, Grands capit. estrang., L. I, C. XXXII ds GDF. Compl. : Les stratagemes et astuces militaires).
Empr. au lat. astutia au sens 3 (PLAUTE, Epid., 363 ds TLL s.v., 985, 30); 1 b « savoir-faire, finesse (à bien ou mal faire) » (TÉRENCE, Haut., 710, ibid., 61); 2 (ID., Andr., 723, ibid., 985, 62); 1 a (S. AUGUSTIN, Gen. ad. litt., 11, 2, 4, ibid., 986, 44).
STAT. — Astuce. Fréq. abs. littér. :200. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 284, b) 150; XXe s. : a) 325, b) 331. Astucier. Fréq. abs. littér. :1.
BBG. — BRUANT 1901. — ESN. 1966. — FEUGÈRE (F.). Après sept cents ans. Le grand s. de Saint Louis et son vocab. Déf. Lang. fr. 1970, n° 53, p. 11. — LE ROUX 1752. — LÉVY-PINET 1894. — NOTER-LÉC. 1912. — RIGAUD (A.). Le Galimatias technocratique. Vie Lang. 1967, pp. 598-599. — TIMM. 1892. — YAM.-KELL. 1970.

astuce [astys] n. f.
ÉTYM. 1267; lat. astutia « savoir-faire, finesse ».
1 Vieilli. Habileté, adresse à tromper son prochain en vue de lui nuire ou d'en tirer quelque avantage. Artifice, finesse, malice, roublardise, rouerie, ruse. || Un politicien plein d'astuce. || Une astuce perfide. Machiavélisme, malignité, perfidie. || Une astuce jésuitique. Jésuitisme.
1 (…) j'avais affaire à un tracassier, qui mettait l'astuce à la place du savoir, qui me tendait cent pièges avant que j'en aperçusse un, et tout déterminé à me prendre en faute, à quelque prix que ce fût.
Rousseau, les Confessions, XII.
2 Vous voulez qu'un hypocrite adroit qui ne marche à ses fins qu'à force de ruse et d'astuce aille étourdiment se livrer à l'impétuosité de l'indignation contre tous les états, tous les partis ?
Rousseau, in Lafaye, Dict. des synonymes, Habileté…, astuce…
3 L'astuce est une finesse pratique dans le mal, mais en petit : c'est la finesse qui nuit ou qui veut nuire.
Marmontel, in P. Larousse.
4 La nécessité de l'astuce dans la politique (…)
Mirabeau, De la population (éd. Guillaumin), p. 411.
5 L'astuce impure a ses grossièretés par où finalement elle se trahit.
Sainte-Beuve, Volupté, XX.
2 Vx. || Une, des astuces. Moyen élaboré pour tromper. || Des astuces de guerre. || User de petites astuces. || Les astuces d'un charlatan. Artifice, machination, manège, ruse, stratagème.
6 Félicité invariablement déjouait leurs astuces (…)
Flaubert, Trois contes, « Un cœur simple », II.
3 Mod. (sans idée défavorable). a Une, des astuces. Petite invention qui suppose une certaine adresse, de l'ingéniosité; tour qui dénote une certaine finesse. Artifice, ficelle, finesse, truc. || Les astuces du métier.
Invention ingénieuse, dispositif ingénieux (se dit aussi des choses concrètes).
7 (…) venait un couloir où diverses astuces combinées rendaient toute avance impossible.
R. Queneau, Pierrot mon ami, éd. L. de Poche, p. 12.
b Cour. Plaisanterie. || Il fait des astuces assez drôles. || Il est ennuyeux avec ses astuces qu'il répète à chaque cours. || Astuce vaseuse ! || Je n'ai pas compris son astuce.
4 L'astuce (de qqn) : qualité d'une personne habile, ingénieuse et inventive. Finesse, habileté, ingéniosité. || Elle a beaucoup d'astuce, elle est pleine d'astuce. Astucieux (cit. 4).
8 À chacune de leurs rencontres, elle devenait ingénieuse à l'interroger, sans qu'il s'en aperçût, pour lui faire dire ses opinions sur les gens qu'il avait vus, sur les maisons où il avait dîné, sur les impressions les plus légères de son esprit. Dès qu'elle croyait deviner l'influence possible de quelqu'un, elle la combattait avec une prodigieuse astuce, avec d'innombrables ressources.
Maupassant, Fort comme la mort, éd. 1889, p. 54.
CONTR. Candeur, droiture, franchise, loyauté, naïveté, rondeur, simplicité, sincérité.
DÉR. Astucieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • astuce — ASTUCE. s. f. Mauvaise finesse. Un homme plein d astuce. Il a fait cela par astuce. Employer de petites astuces …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • astuce — ASTUCE. s. f. Mauvaise finesse, ruse. Il a fait cela par astuce. Ce mot est peu en usage …   Dictionnaire de l'Académie française

  • astuce — Astuce, Astucia, Astus, huius astus. Plein d astuces et de finesses, Solers, Astutus …   Thresor de la langue françoyse

  • astuce — (a stu s ) s. f. Adresse qui va au mal. Vous connaissez l astuce de votre adversaire. HISTORIQUE    XIVe s. •   Et doncques se l entention est malvese, tele puissance est appellée astuce ou malicieuseté, ORESME Eth., 188.    XVIe s. •   Ils ne… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ASTUCE — s. f. Finesse, ruse qui a pour objet le mal, qui nuit ou tend à nuire. Un homme plein d astuce. Il a fait cela par astuce. Employer de petites astuces …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ASTUCE — n. f. Finesse, ruse qui a pour objet de nuire. Un homme plein d’astuce. Il a fait cela par astuce. Employer de petites astuces …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • astuce — n.f. Plaisanterie, jeu de mots. Astuce vaseuse, mauvais jeu de mots …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • astuce — nf. => Combine …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • astuce — …   Useful english dictionary

  • stuce — astuce …   Dictionnaire des rimes

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.